La confiance, clé de tout échange

 

La confiance est la clé de toute transaction marchande.
Plus la transaction s’étale dans la durée, plus cette confiance est nécessaire.

Il est pourtant un marché ou elle fait cruellement défaut…le marché locatif !

L’inquiétude du locataire n’ y a d’égale que l’angoisse du propriétaire d’être confronté à un mauvais payeur. Ce locataire indélicat saura utiliser toutes les arcanes juridiques pour payer partiellement son loyer. Ainsi, il utilisera cette menace pour entretenir le rapport de force à son profit. Il saura aussi quitter les lieux prestement quand la loi aura repris ses droits et qu’il se trouvera sous la menace imminente d’une expulsion, déménageant « à la cloche de bois »…

 

Un risque d’impayé locatif qui n’est que de 3%

 

Ce comportement ultra minoritaire, le risque d’impayé en France n’atteignant pas les 3%, jette une suspicion généralisée sur l’ensemble des locataires. Il justifie des prises de précautions disproportionnées de la part des propriétaires : garanties et cautions qui infantilisent les locataires, assurances dont le coût excède très largement le risque réel. Loin de résoudre les problèmes d’impayés, cela génère un travail administratif long et coûteux. Cela peut même inciter des locataires à enjoliver leur dossier ! Un dossier sur cinq contiendrait ainsi des documents falsifiés : faux contrat de travail, fausse fiche de salaire, etc….

Cette méfiance exclue du marché locatif les plus précaires, ceux qui, ne pouvant apporter « à priori » les garanties minimales, sont identifiés comme présentant un profil à risque. Cet exclusion est source d’une réelle souffrance sociale. C’est aussi bien souvent, une injustice qui leur est faite.

 

Notre solution : l’échange libre d’information entre propriétaires et locataires

 

Or, si la faiblesse du système actuel repose sur le manque de confiance lié au manque d’information, les nouvelles technologies collaboratives permettent à chacun de collecter et de partager ces informations pour rétablir la confiance.  In fine, cela permettra de supprimer le surcoût facturé de manière indirecte par les bailleurs et capté par des intermédiaires.

Rétablir la confiance, c’est l’ambition de mydomus.co. Réalisation d’un état des lieux, rédaction et résiliation du bail, échange entre propriétaires et bailleurs. Notre application entend révolutionner la manière de louer un bien.

On vous dit tout dans les prochaines semaines !